Visite du président de la Ligue des Droits de l’Homme le vendredi 18 janvier 2019.

Une trentaine d’élèves de 3e 2 et 5 a eu l’honneur de rencontrer le président de la Ligue des Droits de l’Homme, une association d’intérêt public qui existe depuis l’affaire Dreyfus, il y a 120 ans. M. Malik Salemkour en visite sur le Littoral dunkerquois a été accueilli au son de la chanson de Craonne et les élèves lui ont lu leurs plaidoiries rédigées pour réhabiliter la mémoire de poilus du Nord fusillés pour l’exemple, au début de la 1ère Guerre Mondiale. Ils avaient pu profiter de l’exposition prêtée par la LDH en novembre au collège. Les élèves ont été félicités par la délégation, pour leur conviction, leur argumentation pleine de logique et respectant les faits historiques établis par les historiens. Ils ont ainsi exposé le cas du Dunkerquois Paul Regoudt fusillé avec six de ses camarades pour avoir refusé de combattre après 4 jours de combat sans pause, Joseph Dewilde de Cassel accusé de désertion alors qu’il servait d’ambulancier à quelques kilomètres de sa compagnie sur l’Yser ou encore Henri Herbaux, pour avoir voulu revoir sa mère malade sans permission, Henri Hainné, fusillé pour une simple gastro-entérite, ou Augustin Santer fusillé par son capitaine, sans aucun procès, pour avoir tapé des pieds avec ses bottes pleines d’eau après la corvée de ravitaillement. Ils ont pu s’inspirer des plaidoiries inédites de Joseph Lamps (conservée au musée Jeanne Devos à Wormhout) mais aussi des discours de Cicéron en Latin, pour un cours de rhétorique tout en action et en émotion. Un échange s’en est suivi sur l’engagement citoyen et les Droits de l’Homme qu’il faut défendre hier comme aujourd’hui, pour tous les êtres humains égaux en dignité et en droits. Maureen et Tom ont accompagné à la trompette l’Hymne européen chanté en Latin pour clôturer ce grand moment. Les élèves auront l’occasion d’aller à Paris au Panthéon saluer les seize Grands Hommes et Femmes qui ont appartenu à la Ligue des Droits de l’Homme et ont servi, parfois au prix de leur vie, les valeurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dont nous célébrons les 70 ans.

Vous pouvez consulter sur le fichier joint les plaidoiries de vos camarades.