Sortie Paris

 

Voyage à Paris sous le soleil d’Amon-Rê

S’arrachant à leurs habitudes et à la douceur de leur oreiller, les élèves latinistes de 3e et de la classe de 3e 1 ont pris la route pour la Capitale, le jeudi 30 mars. Après le Stade de France et la descente des Champs-Elysées, ils ont pu se restaurer devant une œuvre in situ, les colonnes de Buren, avant de parcourir quelques collections du Louvre, émerveillés autant par les œuvres que les plafonds ornés du château-musée ou la pyramide étincelante, donnant accès à la culture à tous les citoyens du monde, tour de Babel des langues et jeux de regards, de la Joconde à Véronèse, de la Sabine en rouge de David à la Vénus de Milo, du Sacre de Joséphine à La Liberté guidant le peuple de Delacroix, commentée par les professeurs d’Histoire et d’Arts plastiques. Vertigineuse sensation de la richesse du monde à travers tant de beautés visibles en un même lieu. Les valeurs du Sport furent aussi au cœur de cette expérience collective, endurance pour avaler les kilomètres de marche, esprit d’équipe pour arriver à temps au bateau-mouche, après la visite tant attendue au Scribe accroupi, à Karomama et à la momie Patchéri, et fraternité olympique pour la partie de football endiablée qui a rassemblé les sportifs et non sportifs, au cœur du Quartier Latin, dans les Arènes de Lutèce. Ce n’est pas tous les jours qu’on réussit à faire passer les portes du Louvre à un ballon de football ! Au fil de l’eau, sous les ponts de Paris, les visages se sont détendus et ouverts devant les monuments emblématiques repérés lors de la préparation en salle pupitre, le romantisme en plus dans l’air printanier. Les élèves ont retrouvé les décors choisis par les réalisateurs des courts-métrages du film « Paris je t’aime » qui a illustré, en cours de Français, les problématiques de la ville moderne, au programme du cours de Géographie. Ils ont pu gravir la colline sainte-Geneviève couronné par le Panthéon et ses grands lycées, ses bibliothèques, et redescendre sa rue Soufflot, avant de saluer la Sorbonne et le Sénat, lieux de savoir et de pouvoir qui peuvent inspirer une légitime ambition à chaque futur citoyen. Le retour en chansons fut agréable et chaleureux et dès le lendemain, les parisiens d’un jour purent échafauder leur projet d’orientation dans le Forum des Lycées organisé par la documentaliste. La dernière ligne droite était engagée. Sursum corda ! Haut les cœurs !

Un grand merci au FSE, à l’association des parents d’élèves et à leurs représentants et à l’équipe de direction du collège pour avoir permis la réalisation de cette sortie.